Avec seulement 11 millésimes déclarés au cours des 40 dernières années, Rare Champagne joue dans la cour des grands, des très grands. Cette année, le millésime 2006 de la maison a raflé le trophée du meilleur vin pétillant devant 720 vins mousseux du monde, dont plus de 200 Champagnes.

Les premières bulles Rare Champagne furent créées pour la reine Marie-Antoinette le 6 mai 1785. Un siècle plus tard, une cuvée du centenaire fut imaginée par Pierre Karl Fabergé. Malheureusement les techniques de l’époque ne permettent pas de l’exécuter, le verre des bouteilles étant trop fragile.
Une étiquette reproduisant fidèlement le dessin est alors apposée sur les flacons de cette édition exclusive. Mais, ce n’est qu’en 1985 que Rare Champagne prend réellement son essor en lançant son Millésime 1976. Depuis lors, 11 Millésimes. Justine Charlemagne, responsable Communication : « Rare Champagne, c’est une exception orchestrée par M Régis Camus, chef de Caves, élu huit fois, meilleur chef de caves au monde depuis le début du siècle. Régis Camus crée chaque Millésime en écho à une année exceptionnelle. Une année magnifiée par la nature elle-même. La tiare ornant le précieux flacon ou l’allégorie de la vigne triomphante en est la douce représentation. Rare Champagne est une véritable initiation à l’art de vivre à la française. » Et le trophée révélation remportée par votre millésime 2006 renforce encore l’envie de produire un mousseux d’exception. « C’est un honneur, nous sommes très heureux et très fiers. Chaque millésime Rare Champagne reflète la nature glorifiée par une année exceptionnelle. La tiare ornant le précieux flacon représente la vigne triomphante qui l’emporte sur les caprices du temps. »

C’est un honneur, nous sommes très heureux et très fiers. Chaque millésime Rare Champagne reflète la nature glorifiée par une année exceptionnelle.

Un champagne aux notes orientales

En 2006, après un hiver froid, des orages et un été suffocant, des pluies abondantes ont menacé la maturité des raisins. En septembre, la chaleur a finalement favorisé les vendanges. Des vendanges qui ont offert à ce millésime des notes orientales. Les parfums de mangue, de chocolat blanc, de cacao, de café, de fruits tropicaux offrent une complexité racée. Les notes de thé au jasmin, les arômes d’abricot sec, de pivoine rose précèdent une structure végétale légère, sur lequel fleuriraient vanille, kiwi jaune et épices. Justine Charlemagne : « Rare Millésime 2006 est à la fois oriental et frais, mature et chaleureux, profond et immédiatement perceptible. Grâce à sa tension presque paradoxale, minérale et gourmande, son potentiel d’expression est considérable. Rare Millésime 2006 porte la signature de l’année : de l’été harmonieux a surgi un vin aux accents de thé fumé et aux notes orientales, si caractéristiques de Rare Champagne. » En finale, des accents de pâtisseries croustillantes au miel, de piment d’Espelette soulignent la fraicheur tendue du vin et sa belle longévité.