Communiqué de presse
Brno, vendredi 4 septembre 2020

La première séance de dégustation du 27e Concours Mondial de Bruxelles a débuté, aujourd’hui, dans des conditions totalement inédites. Pour la première fois de l’histoire de la compétition, les dégustations se déroulent début septembre. Au cœur de la Moravie du Sud, à Brno, les 250 dégustateurs ont débuté les séances en respectant scrupuleusement les règles sanitaires en vigueur.

Malgré les conditions particulières, les 55 jurys évalueront chacun jusqu’à 50 vins par jour. Les inscriptions sont divisées en séries cohérentes, en tenant compte de critères tels que l’origine, le cépage, le degré d’alcool, la teneur en sucre résiduel et le prix. 8 500 vins de 46 pays producteurs participent, cette année, à la compétition. Le pays hôte a inscrit près de 370 vins au concours (3 fois plus qu’en 2019) et s’est hissé au 5e rang des inscriptions, précédé seulement par la France, l’Espagne, l’Italie et le Portugal.

Les vins tchèques, les joyaux cachés de la viticulture européenne

Principalement connus pour leurs bières, beaucoup ignorent que le vin en République tchèque est plus vieux que le pays lui-même. En fait, la viticulture dans la région de Moravie du Sud remonte à l’époque de l’Empire romain. La ville de Brno, ou se déroule cette 27e édition, est située dans la région viticole de Moravie, où se trouvent 96 % des vignobles tchèques. Pour un pays de cette taille et de sa superficie relativement petite (17,421 ha), la République tchèque produit plus de 50 variétés de vignes. 69 % des vignes sont plantées en cépages blancs. Parmi les nouvelles vignes cultivées au pays, on peut citer le muscat morave, le pálava et André. Pavel Krška, directeur du centre national du vin en République tchèque. « La qualité des vins de Moravie et de Bohême mérite d’être mise en valeur, non seulement dans notre pays, mais également dans le monde entier. Nous sommes très heureux de recevoir les dégustateurs dans le cadre de ce concours de renommée internationale et de promouvoir la viticulture et la République tchèque dans son ensemble. »

Respect des règles sanitaires

Afin de garantir le bon déroulement de la compétition, le Concours Mondial de Bruxelles a mis en place des mesures sanitaires strictes. Malheureusement, en dépit des valeurs de l’organisation, cette année, les dégustateurs sont exclusivement originaires de pays européens. Des masques de protection et du gel hydroalcoolique sont mis à leur disposition. Des panneaux explicatifs remettent en exergues tous les gestes barrières utiles et rappellent les exigences de distanciation physique essentielles. Le port du masque est, par ailleurs, exigé dans les espaces communs et lors de tous les déplacements.

Les sessions de dégustation sont organisées comme chaque année selon la stricte procédure du Concours Mondial de Bruxelles. Chaque dégustateur dispose d’une table individuelle et d’un espace de travail respectant scrupuleusement les règles de distanciation. Une équipe professionnelle gantée et masquée s’adonne à un service rigoureux des vins. Tout déplacement dans la salle de dégustation sera organisé́, strictement limité, et le masque exigé. Enfin, un encadrement médical est présent sur place en permanence et mis à disposition de tous.

Télécharger les photos

À propos de la compétition : 

Le Concours Mondial de Bruxelles est une compétition internationale au cours de laquelle plus de 8000 vins sont présentés par des producteurs pour être dégustés et évalués par un panel d’experts. Nos dégustateurs chevronnés dégustent les vins en compétition. Leur seul mot d’ordre : distinguer les vins dont la qualité́ est irréprochable, sans préjugé lié à l’étiquette ou au prestige de l’appellation. Le Concours fait partie des plus importants évènements internationaux du genre.

Contacts presse :

Valentina Phillips : valentina.phillips@vinopres.com

Tél. : +32 2 533 27 66 | Mobile : +32 478 21 27 33

Charles Piron : charles.piron@vinopres.com

Tel : +32 (0) 2 533 27 65 | Mob. +32 478 54 83 13