Les vins tchèques,

les joyaux cachés de la viticulture européenne

La viticulture en République tchèque est l’une des plus anciennes d’Europe. La tradition de la culture de la vigne remonte à près de 2000 ans. Au Moyen Âge, les vins tchèques pouvaient déjà se targuer d’une belle réputation hors des frontières du pays. Les nobles et les bourgeois de toute l’Europe buvaient ces vins, même la cour impériale de Vienne s’y intéressait.

Malheureusement, aux prémisses du 20e siècle, le phylloxéra coléoptère (Viteus vitifolii) a touché de nombreuses régions viticoles européennes et a causé de graves dommages au vignoble tchèque. Au début du 20e siècle, la superficie viticole en Moravie avait chuté ne frôlant plus que les 3 800 hectares de vignes.

La viticulture actuelle en République tchèque utilise une technologie moderne et respectueuse de l’environnement. Les producteurs se concentrent sur la production de vins de qualité, dont certains sont d’ailleurs récompensés par de prestigieux concours internationaux. L’expansion de l’œnotourisme va de pair avec le développement du vignoble.

 Brno, République tchèque

1 – 3 Mai 2020

La Moravie du Sud

La grande majorité des vignobles de la République tchèque – 96% – se situent dans la région viticole de la Moravie. Les  4% restants se trouvent en Bohême. Les conditions climatiques sont similaires à celles de régions telles que l’Alsace (France), le Weinviertel (Autriche) ou les meilleures régions viticoles d’Allemagne.

Plus des deux tiers de la superficie totale consacrée à la vigne sont plantés en raisins blancs. Les vins blancs moraves sont caractérisés par une gamme très large d’arômes, des vins riches remplis de saveurs et avec beaucoup de fraicheur. Les vins rouges sont corsés et se distinguent avec des tons fruités, doux et veloutés.

En savoir plus

En 2018, les viticulteurs tchèques ont remporté plus de 900 médailles lors de concours viticoles organisés dans le monde entier !

Les cépages

Malgré sa taille et sa superficie relativement réduite en vigne (environ 17 900 ha), la République tchèque compte plus de 50 cépages différents. Les raisins les plus largement plantés sont Grüner Veltliner, Müller Thurgovie, Riesling, Welschriesling, Saint Laurent et Blaufränkisch. Chacune de ces variétés couvre plus de 1 000 hectares, ce qui représente près de la moitié de la superficie totale du vignoble. Il existe également plusieurs variétés indigènes nouvellement élevées, dont le muscat morave, Pálava, André et Néronet.

La création de nouveaux cépages se poursuit également, visant principalement ceux qui résistent aux maladies fongiques et ceux qui conviennent à la production de vins biologiques (les variétés dites «PIWI»), par ex. Malverina, Savilon, Laurot et autres.

En savoir plus

La plupart des cépages cultivés en République tchèque sont indigènes.

Brno, porte d’entrée de la région viticole morave

Située à son extrémité, Brno est la porte d’entrée de la région viticole traditionnelle de Moravie. Dans le passé, de nombreux producteurs de vin de toute la Moravie utilisaient le marché du vin de Brno et fournissaient leurs produits aux pubs et aux magasins locaux.

Aujourd’hui, Brno est une ville moderne qui propose une large sélection de plats gastronomiques et culturels, ainsi qu’un réseau de bars à vin et de boutiques. Le Concours Mondial de Bruxelles se tiendra dans cette ville en 2020.

En savoir plus