Communiqué de presse

Pour la première fois de son histoire, le Concours Mondial de Bruxelles organisera en 2021 une session anticipée exclusivement consacrée aux vins rosés.

La tenue de cette organisation avant le début du printemps vise à répondre au mieux aux besoins du marché et à l’intérêt croissant des consommateurs pour les vins rosés. Les producteurs primés disposeront ainsi des outils de promotion et de marketing dès leur mise en commercialisation. La session anticipée du Concours Mondial de Bruxelles se déroulera chaque année dans une région viticole différente. La première édition du concours se tiendra du 5 au 7 mars dans la région des Abruzzes en Italie.

Au-delà du concours, cette organisation a pour but de devenir une plateforme de communication et de rencontre autour de la thématique du rosé. Un groupe rédactionnel indépendant sera mandaté pour écrire et publier régulièrement une série d’articles sur les vins rosés du monde entier.

Le rosé, la nouvelle tendance

Entre 2002 et 2018, la consommation mondiale du vin rosé vin est passée de 18,3 millions d’hectolitres à 26 millions, ce qui représente une hausse de près de 40 %. Les pays d’Europe occidentale et les États-Unis sont les plus grands consommateurs de rosé au monde. Il n’est pas surprenant au vu de ces chiffres que la croissance de la consommation de vins tranquilles en 2018 soit clairement tirée par le rosé. Cette tendance coïncide avec l’explosion de la demande des millennials, qui représentent une clientèle de plus en plus nombreuse. Aux États-Unis, les 80 millions de jeunes adultes ont fait progresser les exportations de rosé français de 30 % en dix ans. Même tendance en Chine, où l’on compte près de 365 millions de millennials et où l’on importe deux fois plus de rosé qu’il y a une décennie. Grâce à cet engouement et une hausse de la qualité, les vins rosés ont dépassé le statut de « petit vin » dans l’ombre des blancs et des rouges. Le marché du rosé est traditionnellement tendu, mais en 2018 le rapport production/consommation est devenu positif raison de la forte augmentation de la production française de vin rosé en 2018. Dans cette optique, le Concours Mondial de Bruxelles veut offrir aux vins rosés toute l’attention qu’ils méritent sur la scène internationale.