Derniers Articles

960 vins effervescents vont concourir à Anadia, au Portugal, cette année
525 vins en compétition à Marsala
19 Sep 22
960 vins effervescents vont concourir à Anadia, au Portugal, cette année
Participez à Wine Paris
26 Juil 22
960 vins effervescents vont concourir à Anadia, au Portugal, cette année
Défendre nos vins doux !
20 Juil 22

960 vins effervescents vont concourir à Anadia, au Portugal, cette année

960 vins effervescents vont concourir à Anadia, au Portugal, cette année

La première session de vins effervescents du Concours Mondial de Bruxelles aura lieu du 1er au 3 juillet 2022.

Le vin mousseux, représente 10% du volume global exporté et compte pour 22% dans les exportations mondiales en valeur, ce qui en fait la deuxième catégorie en termes de valeur après le vin tranquille en bouteille. L’année dernière, la catégorie des vins mousseux a augmenté à la fois en volume (+22%) et en valeur (+35%) par rapport à 2020. Le marché mondial des vins effervescents était évalué à plus de 41. milliards de dollars américains en 2021.

Les changements socio-économiques rapides et l’urbanisation galopante stimulent la demande de vin pétillant dans le monde entier. Avec l’augmentation continue du niveau de vie, les consommateurs désirent acheter des articles de haute qualité et de luxe. De plus, l’augmentation des tendances des médias sociaux dans les pays développés fait également évoluer le style de vie des milléniaux et de la génération Z vers des dépenses plus importantes en produits haut de gamme.

En réponse à tous ces facteurs et à l’intérêt croissant pour les vins mousseux dans le monde, le Concours Mondial de Bruxelles a décidé d’accorder à cette catégorie l’attention qu’elle mérite en lançant la Session Vins Effervescents. La ville d’Anadia, dans la région de Bairrada au Portugal, accueille sa première édition. 65 juges représentant 26 nationalités évalueront 960 vins mousseux provenant de 23 pays du monde entier, au cœur du musée du vin de Bairrada du 1er au 3 juillet 2022.

Les trois premiers pays en nombre d’inscriptions à cette Session du Concours Mondial de Bruxelles sont les trois premiers exportateurs mondiaux de vins mousseux : l’Italie (291 inscriptions), la France (270 inscriptions) et l’Espagne (165 inscriptions). Leurs exportations de vins mousseux représentent 23%, 15% et 7% de leurs volumes d’exportation totaux pour 2021 et respectivement 26%, 35% et 16% de leurs exportations totales de vins pour 2021 en valeur.

Le pays hôte, le Portugal, a raflé la 4e place avec la majorité des échantillons provenant de la région de Bairrada où plus de 50 % des vins mousseux portugais sont élaborés.

La Belgique se classe au 5e rang pour le nombre d’inscriptions au concours. Les vins mousseux représentent près de 95% de la production totale de vin en Belgique.

15 % des vins mousseux inscrits sont des rosés. Le segment du rosé a connu une demande considérable au cours des dernières années et devrait enregistrer le taux de croissance annuel composé le plus élevé du marché entre 2021 et 2028. Le Prosecco rosé a vendu à lui seul plus de 80 millions de bouteilles l’année dernière, ce qui a constitué le démarrage le plus rapide pour une production pétillante dans l’histoire. Plus de 30 % des vins mousseux rosés en compétition proviennent d’Italie.

Les inscriptions de vins biologiques et biodynamiques représentent 13% du total. À la suite de la pandémie, l’importance de la durabilité, de la santé et du bien-être a été renforcée dans l’esprit des consommateurs. Cette tendance est en train de devenir un moteur important du mouvement des vins mousseux biologiques, biodynamiques et à faible intervention.

Le vin le plus ancien inscrit à la session des vins mousseux de cette année est le millésime 2007.